Lundi 1 mai 2017
Navigation
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

Variantes topographiques

Un article de IRM Cardiaque par Neteditions .

<--Epaississements Péricarde/Epaississement/Formes anatomiques Forme typique-->


On peut categoriser les épaississement péricardiques selon :

- La présence ou non de calcifications

- Leur caractère circonférentiel ou localisé (en particulier dans les sillons auriculo-ventriculaires)

LE SCANNER EST INDISPENSABLE POUR IDENTIFIER LES CALCIFICATIONS

L'IRM ne permet pas de différencier un épaississement fibreux d'une calcification car ces deux types de structures apparaissent sous forme d'un hyposignal non discriminant, quelque soit le type de séquence utilisée. La graphie thoracique (et surtout la scopie sous amplificateur de brillance) et le scanner (même non injecté) ont ici un rôle complémentaire crucial pour affirmer la présence de calcifications. Lorsqu'un épaississement péricardique est identifié il est donc impératif de réaliser ces examens ; la situation idéale étant de pouvoir immédiatement passer de l'IRM au scanner (si possible synchronisé à l'ECG même s'il n'y a pas d'injection iodée), dans la mesure où l'environnement de travail et la disponibilité des appareils le permettent, en sachant qu'une spirale scanographique en apnée est réalisée en une dizaine de secondes seulement ce qui est peu pénalisant pour un planing de travail ordinaire.

EXEMPLE D'EPAISSISSEMENT CIRCONFERENTIEL NON CALCIFIE

Observation d'un patient africain de 25 ans présentant des signes congestifs droits et des antécedents de tuberculose pulmonaire traitée durant quelques mois, 5 ans auparavant.

Pile de coupes axiales étagées en écho de spin pondéré T1 montrant un enveloppement cardiaque diffus par un épais tissu en hyposignal homogène atteignant 12 mm d'épaisseur avec veine cave inférieure dilatée Cine SSFP medioventriculaire montrant l'aspect figé du cette gangue péricardique en hyposignal

Noter l'épanchement pleural bilatéral

Pile de coupes axiales scanographiques (avec injection iodée) ne révelant aucune hyperdensité suspecte de calcification et demontrant ainsi que l'épaississement péricardique est purement fibreux
<--Epaississements Pericardite constrictive type-->