Lundi 26 juin 2017
Navigation
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

VCSG

Un article de IRM Cardiaque par Neteditions .

<--Canal artériel persistant Veine cave supérieure gauche Continuation azygos-->


La présence d’une veine cave supérieure double ou gauche unique est à considerer comme une anomalie mineure sans conséquence pratique si ce n’est 1) qu’elle peut en imposer pour une masse pathologique paracardiaque (en échographie notamment) et 2) un corollaire pratique concerne l’éventuelle implantation d’un stimulateur cardiaque ou d’un cathéter d’injection. La prévalence de cette anomalie est de 0.3% dans la population générale et de 4.4% en cas de cardiopathie congénitale concomitante.

Image:VCS_double_BK_733_300.jpg

Les trois formes principales de veine cave supérieure double ou gauche sont représentées sur ce croquis (Kastler 2001 [1]). En A et B, correspondant à une veine cave supérieure double (environ 90% des cas), la veine cave supérieure droite se draine à la partie supérieure de l'oreillette droite et la veine cave supérieure gauche se draine dans le sinus coronaire (SC) en passant contre le bord gauche et en dessous du massif cardiaque. La seule différence entre ces deux variante porte sur l'existence ou non d'un tronc veineux inomminé (TVI) réunissant les retours veineux droit et gauches (absent dans 40% des cas).

Le cas d'une veine cave supérieure gauche unique, plus rare, est représenté en C.

D'autres variantes plus rares existent où la veine cave supéieure gauche se collecte dans l'oreillette gauche, ce qui entraine un shunt droite - gauche.


Veine cave supérieure double

Image:vcsg_yao_es_.jpg

Veine cave supérieure double. La veine cave supérieur droite est en place avec drainage normal de la crosse azygos (flèche blanche). La confluence veineuse brachio-céphalique gauche se continue par une veine cave supérieure gauche qui longe le bord gauche du cœur contre le sillon mitral et se draine dans le sinus coronaire.

Image:vcsg_sont_es.jpg

Veine cave supérieure double (flèches) chez un patient de 47 ans présentant également une sténose valvulaire pulmonaire consécutive à une ancienne réparation de tétralogie de Fallot dans l’enfance. Noter la dilatation marquée du sinus coronaire.

Voir : exemple de veine cave supérieure double avec petit sinus venosus


Image:vcsdouble_goe_montage.jpg Veine cave supérieure gauche double de découverte échographique inopinée chez une jeune patiente de 30 ans présentant une symptomatologie atypique. Noter la confluence cave qui s’effectue au niveau du sinus coronaire dilaté qui soulève le plancher de l’oreillette gauche.

Image:vcs_double_esc.jpg


Veine cave supérieure gauche unique

Image:vcsg_hau_montage.jpg Veine cave supérieure gauche isolée.

La série de coupes axiales permet de suivre son cheminement médiastinal (flèches) en avant de la crosse aortique et de la branche gauche de l'artère pulmonaire, puis dans le sillon auriculo-ventriculaire gauche (parallèlement au trajet de l'artère circonflexe), pour se jeter dans le sinus coronaire.

L’angio-IRM (à droite) offre l’avantage d’un champ de vue large et permet de multiplier les incidences grâce aux reconstructions MIP qui précisent les rapports vasculaires.

Autre exemple de veine cave supérieure gauche unique (série MIP de 12 mm d'épaisseur frontale étagée).

Noter également la présence d'une arteria lusoria.


<--Canal artériel persistant Continuation azygos-->