Dimanche 30 avril 2017
Navigation
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

Secondaires

Un article de IRM Cardiaque par Neteditions .

<--Myocardite CM SECONDAIRES Infiltrative-->


Dans la classification proposée par l'AHA en 2006 [1], qui a été reprise ici, les maladies infiltratives ou de surcharge sont décrites dans la section sur les CM primitives d'origine génétique (atteinte cardiaque prédominante) ainsi que dans la section des CM secondaires (atteinte cardiaque s'intégrant à des lésions systémiques multi-organes). Il convient donc de se garder ici d'une catégorisation trop tranchée...

L'intérêt marquant de l'IRM est ici de révéler des lésions tissulaires qui restent indétectables avec les méthodes diagnostiques usuelles ; à savoir un aspect de rehaussement tardif après injection de gadolinium, dont la distribution peut constituer un indice séméiologique d'orientation intéressant. Ainsi, les anomalies observées sont elles distinctes de celles observées dans les atteintes ischémiques (sous endocardiques avec systématisation coronaire). Elles peuvent se rapprocher des anomalies visibles en cas de myocardites (sous épicardiques, principalement latérales). Pour certains auteurs (Silva 2007 [2]), l'atteinte toucherait plutôt les muscles papillaires dans la sarcoïdose, la zone médiane de la paroi latérale dans la maladie de Fabry, les glycogénoses, la dystrophie musculaire de Becker et le sous endocarde de manière diffuse dans le Lupus, l'amylose, la granulomatose de Churg-Strauss ou l'endocardite de Loeffler. Cette répartition n'est cependant pas absolue.

Le panneau ci-dessous résume quelques aspects typiques :

Image:LE.jpg

<--Myocardite Infiltrative-->