Samedi 21 mai 2022
Navigation
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

Saturation fat-sat

Un article de IRM Cardiaque par Neteditions .

Version du 10 novembre 2007 à 17:27 par Louis (Discuter | Contributions)
(diff) ← Version précédente | voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

DISTINCTION EAU vs GRAISSE, 1ere METHODE : PRE-IMPULSION FAT-SAT

Les spins de l'eau et de la graisse ne résonnent pas à la même fréquence car les protons liés à la molécule H2O et les protons liés aux groupement CH2 et CH3 des acides gras n'ont pas la même fréquence de Larmor. L'écart de fréquence entre eau et graisse est de 3.5 ppm (partie par million), soit pour un champ de 1.5 Tesla, d'environ 220 Hz.

L'impulsion de présaturation des graisses consiste à envoyer une impulsion RF centrée sur la fréquence de résonance de la graisse décalée de 220 Hz par rapport à celle de l'eau. La séquence d'imagerie a proprement parler est appliquée immédiatement apres cette pré-impulsion. Ainsi la magnétisation des spins de la graisse est basculée dans le plan transversal. Ils ne sont plus excitables par la séquence d'imagerie et ne contribuent donc pas au signal comme on peut le voir sur l'illustration ci-dessous.


L'efficacité de cette méthode d'élimination de la graisse est toutefois très dépendante de la bonne homogénéité du champ magnétique Bo, sans quoi les spins de l'eau peuvent etre indument saturés et a contrario un signal graisseux peut retser apparent de manière inadéquate. L'opération d'homogénésation du champ magnétique Bo est le shimming. Si le shim est imparfait les tissus graisseux ne sont pas bien éliminés comme c'est le cas sur l'image de droite au niveau de la paroi thoracique gauche (fleche verte).


One-shot GRE sequence (TE = 5 ms) without and with fat-sat pre-pulse