Lundi 26 juin 2017
Navigation
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

Retrecissement pulmonaire

Un article de IRM Cardiaque par Neteditions .

<--Insuffisance pulmonaire Valvulopathies/Sténose pulmonaire Sténose pulmonaire (2)-->


La principale cause de sténose valvulaire pulmonaire est congénitale, soit isolée, soit dans le cadre de cardiopathie plus complexes comme la tétralogie de Fallot.

Ciné et fluximétrie montrent et quantifient la sténose pulmonaire

Les incidences sagittales et frontales passant par la valve pulmonaire identifient la fuite pulmonaire.

En présence d'un gradient pulmonaire en écho-doppler, il s'agit en premier lieu d'identifier si l'obstacle est valvulaire, sous ou sus valvulaire. En principe, l'origine du jet de perte de signal en IRM permet de localiser l'obstacle qui entraine les perturbations hémodynamiques (ci-contre: valvulaire).

Comme nous l'avons déja vu précédemment, les anciennes séquences ciné à TE long (cf: illustration ci-contre avec TE 12 ms) visualisent plus nettement les jets pathologiques que les séquences ciné actuelles (SSFP à TE court).

Image:RP_sontag1.jpg Image:RP_sontag2.jpg

Sténose pulmonaire résiduelle avec gradient doppler maxi à 40 mmHg chez un patient de 43 ans aux antécédents d'intervention réparatrice d'une tétralogie de Fallot dans l'enfance et ayant déja bénéficié d'une valvuloplastie percutanée, 8 ans auparavant pour sténose. L'examen IRM montre un jet systolique de perte de signal qui prédomine à distance du plan valvulaire, faisant craindre une part d'obstacle sus valvulaire. Le scanner synchronisé redresse le diagnostic en objectivant l'intégrité des portions sus et sous valvulaires (excepté le patch infundibulaire calcifié) et permettant ainsi de refaire une nouvelle valvuloplastie (efficace avec chute du gradient à 15 mmHg).

Sténose valvulaire pulmonaire typique

Coupe sagittale montrant un jet systolique accéléré au dessus de la valve pulmonaire. Coupe frontale oblique sur la voie d'éjection droite confirmant la sténose pulmonaire. Courbes oblique orientée sur le plan valvulaire pulmonaire, montrant une ouverture 'en bouche de poisson', traduisant une bicuspidie.

Une hypertrophie des parois du VD, traduisant la surcharge en pression, accompagne généralement les sténoses pulmonaires (l'épaisseur diastolique de la paroi libre antérieure qui est normalement de l'ordre de 3 mm peut augmenter vers 6-8 mm).


<--Insuffisance pulmonaire Sténose pulmonaire (2)-->