Lundi 1 mai 2017
Navigation
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

Plans de coupe

Un article de IRM Cardiaque par Neteditions .

<--Valves cardiaques Valvulopathies/Plans de coupe Méthodes IRM pour les valves-->

Les principaux plans de coupe utilisés en IRM pour l'étude des valves sont représentés ici. On utilise en pratique surtout des incidences qui sont perpendiculaires au plan de la valve (et qui ne visualisent donc qu'une petite portion des valves) car les incidences alignées sur le plan valvulaire sont affectées par d'importants effets d'entrée et de sortie de coupe étant donné que les anneaux valvulaires sont mobiles (surtout les valves auriculo-ventriculaires dont le déplacement est ample).

Sommaire

VALVE MITRALE

Image:repere_vga.jpg Image:repere_mit_4c.jpg
A partir d'une coupe axiale médio-ventriculaire, un plan de coupe sagittal oblique est sélectionné (ligne oblique rouge sur l'image de gauche). Sur la coupe ciné 'verticale grand axe' ainsi obtenu apparaissent la grande valve mitrale (en haut) et la petite valve mitrale (en bas). Noter ici les cordages reliant la grande valve au pilier inférieur. La coupe verticale grand axe précédente sert de repère pour sélectionner un plan horizontal oblique (ligne rouge sur l'image de gauche), qui conduit au ciné en incidence '4 cavités' où l'on voit la grande valve mitrale sur le versant septal et la petite valve mitrale sur le versant latéral (et la tricuspide du coté droit).

Incidence en double obliquité sur le plan valvulaire mitral :

Image:double_oblique_mi.jpg Imagerie ciné dans le plan de la valve mitrale, correspondant à l'orientation en double obliquité indiquée sur la figure de gauche.

Les 2 valves s'ouvrent symétriquement de manière harmonieuse et ample.

L'imagerie orientée dans le plan valvulaire trouve deux limites importantes : 1) le plan valvulaire se déplace durant le cycle cardiaque. En systole le plan mitral présente une excursion vers le bas de l'odre de 13 mm en moyenne (soit deux fois plus que l'épaisseur de coupe elle-même !). Ainsi, avec les repères présentés ci dessus, les feuillets mitraux sont imagés en diastole tandis que c'est l'anneau valvulaire (voire même l'oreillette gauche) qui risque d'être pris en systole. Ce phénomène de sortie de coupe est perturbateur, notamment pour les mesures de flux mitral. 2) en outre, un deuxième problème concerne l'imprécision générée par les apnées successives du patient pour chaque séquence ciné. Selon que l'apnée s'effectue avec un remplissage pulmonaire plus ou moins fluctuant, le plan de coupe effectif risque d'être décalé par rapport aux orientations qui ont été définies sur les coupes de repérage.

VALVE AORTIQUE

Image:repere_ao_cx.jpg Image:repere_ao_psga.jpg
A partir d'un repère axial, un plan de coupe frontal (ligne rouge sur l'image de gauche) permet d'obtenir une incidence qui enfile la valve aortique et la racine aortique, montrant ici les feuillets sigmoïdiens antéro droit et gauche. Cette coupe, montrant bien les rapports entre VG et aorte, permet d'apprécier une éventuelle fuite aortique. Une orientation sagittale oblique prescrite sur la coupe frontale précédente (flèche rouge sur l'image de gauche) conduit à l'orientation 'parasternale grand axe' similaire à celle que l'on réalise en échocardiographie transthoracique en routine. La chambre d'éjection du VG est bien déroulée sur cette incidence.

Incidence en double obliquité sur le plan valvulaire aortique :

Image:double_oblique_ao.jpg Coupe en double obliquité, selon les repères représentés sur la figure de gauche, montrant la valve aortique avec ses trois feuillets normaux délimitant les sinus de Valsalva antéro-droit, antéro-gauche et postérieur non coronaire.

Noter l'aspect caractéristique en étoile Mercedes correspondant à l'affrontement des sigmoides en diastole et l'ouverture typique en triangle en systole dont l'identification est indispensable pour affirmer qu'il n'y a pas de bicuspidie.

Les même limites que celles évoquées pour l'imagerie du plan valvulaire mitral s'appliquent ici (quoique l'excursion cyclique du plan valvulaire aortique est moindre que le déplacement du plan mitral).

VALVE TRICUSPIDE

Image:repere_vd_gd_axe.jpg Image:repere_tric_4c.jpg

L'approche de la valve tricuspide est comparable à celle de la valve mitrale. Les orientations privilégiées sont : l'incidence verticale grand axe, sagittale oblique, enfilant l'axe OD-apex ventriculaire droit (illustré à gauche) et l'incidence qui lui est perpendiculaire : 4 cavités passant par le milieu de la tricuspide (ici à droite).

VALVE PULMONAIRE

Image:repere_ap_sz.jpg Image:repere_pu_cx.jpg
Image:valv_pulmo_es.jpg L'étude de la valve pulmonaire s'effectue en sélectionnant :

1) une incidence sagittale passant par le tronc de l'artère pulmonaire. Cette vue est intéressante car elle déroule l'infundibulum, la valve et le tronc pulmonaire.

2) à partir de cette coupe sagittale, l'incidence perpendiculaire, frontale oblique, complète l'analyse de la valve pulmonaire et permet notamment de rechercher des jets pathologiques de sténose ou de fuite valvulaire ainsi qu'une obstruction sous valvulaire ou dans le tronc de l'AP.

Ces vues sont généralement difficiles à obtenir en échographie chez l'adulte, ce qui constitue un des intérêt de l'IRM dans ce domaine.


<--Valves cardiaques Méthodes IRM pour les valves-->