Mardi 23 janvier 2018
Navigation
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

PS gauches

Un article de IRM Cardiaque par Neteditions .

<--Petites structures du coeur droit Petites structures anatomiques du cœur gauche Normal_mais-->


REPLI D'ABOUCHEMENT DE LA VEINE PULMONAIRE SUPÉRIEURE GAUCHE

Image:crist_klap_183.jpg Image:crista_klap_sz_183.jpg

Le repli d'abouchement de la veine pulmonaire supérieure gauche peut apparaitre comme une structure saillante relativement étendue à la partie supéro-gauche de l'oreillette gauche (flèches rouges) et ne doit pas être confondue avec une structure pathologique et notamment un thrombus.

FAUX TENDON DU VENTRICULE GAUCHE

Image:F_tend_lavak_4c.jpg


FENTES MYOCARDIQUES

Des fentes ou encoches de la paroi ventriculaire gauche, dénommées clefts en anglais ne seraient pas rares. Elles ont été décrites chez 6% des volontaires sains et en cas de cardiomyopathie hypertrophique et chez près de 11% des patients hypertendus par l'équipe du Royal Brompton (Johansson 2007 [1]) mais sont moins fréquentes dans notre expérience.

Ces déformations en forme de V pénétrant de plus de 50% dans l'épaisseur du sous endocarde compact adjacent sont moins bien visibles en systole qu'en diastole. Ces encoches (entailles, fissures) peuvent siéger dans la paroi inféro-basale ou au niveau du septum (volontiers à proximité de la zone d'insertion de la bandelette ansiforme). Elles ne s'accompagnent d'aucune anomalie contractile et ne comportent aucune signification péjorative. Elles s'apparentent aux diverticules et peuvent ressembler aux fissurations myocardiques (notamment fractures myocardiques post-traumatiques).

Image:cleft_bouch_gd.jpg Image:cleft_bouch_pa.jpg Image:cleft_bouch_gd2.jpg

Jeune patiente de 20 ans ayant présenté un choc cardiogénique lors d’une procédure anesthésique avec FEVG effondrée à 30%, se renormalisant progressivement ensuite, sans élévation de troponine. Le bilan a fait suspecter une lésion inféro-basale. L'examen IRM découvre une encoche arrondie de 10 mm de diamètre environ, entaillant la paroi inféro-basale. Il n'y a cependant aucun hypersignal pathologique dans ce territoire en imagerie post-gadolinium et la cinétique segmentaire est respectée contrairement aux anomalies contractiles qui peuvent être observées dans les faux anévrysmes d'origine ischémique ou dans les fissurations post-traumatiques.


Image:cleft_schm_vga.jpg Déformation avec encoche de la paroi inféro-basale (flèche) chez un patient hypertendu de 54 ans avec légère HVG, sans anomalie contractile ni séquelle d'infarctus.


<--Petites structures du coeur droit Normal_mais-->