Samedi 19 aot 2017
Navigation
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

Péricarde

Un article de IRM Cardiaque par Neteditions .

Péricarde/Introduction Anatomie-->


La principale utilité de l'IRM en pathologie péricardique concerne surtout la recherche d'une étiologie tumorale dans les épanchements et le diagnostic d'épaississement péricardique et de péricardite constrictive (dont le diagnostic différentiel avec les cardiomyopathies restrictives est difficile).

Plan du chapitre :

Les rappels d'anatomie concernent les sinus et les récessus péricardiques qu'il faut connaitre pour une bonne interprétation.

Quelques éléments intéressants de physiopathologie sont exposés car ils rendent compte des signes accessibles avec l'IRM temps réel pour l'évaluation du retentissement hémodynamique des épanchements et de la constriction péricardique.

L'inflammation péricardique s'objective en IRM grâce au gadolinium en cas de péricardites et dans les myopéricardites, ce qui n'est pas accessible aussi clairement avec les autres techniques d'imagerie actuellement.

La séméiologie des différents types d'épanchements péricardiques est décrite. Les éléments de distinction avec le tissu graisseux sont explicités et les indices de mauvaise tolérance hémodynamique sont détaillés.

Les épaississements péricardiques et les signes des diverses formes de péricardites constrictives sont abordés dans cette section, sans oublier le rôle ici crucial du scanner et en insistant sur les méthodes de diagnostic de la constriction (couplage ventriculaire pathologique). Les différences avec la cardiomyopathie restrictive sont illustrées.

Les divers processus tumoraux pouvant intéresser le péricarde sont examinés ainsi que les masses pseudo tumorales qui constituent les diagnostic différentiels des tumeurs. Enfin, les autres pathologies péricardiques (kystes, traumatismes) sont évoquées dans ce chapitre.

De multiples articles de revue sont disponibles sur l'IRM des atteintes péricardiques, par exemple Wang 2003 [1], Grizzard 2007 [2], Francone 2005 [3], Bogaert 2009 [4].

Image:Lancisi_333_400.jpg
LANCISI, Giovanni Maria - De motus cordis et aneurysmatibus - Edition : Leyde : Bonk et Steenman, 1740. BIUM, Paris [5]


Anatomie Physiopathologie Inflammation
Epanchements Epaississements Masses pericardiques
Anatomie-->