Samedi 19 aot 2017
Navigation
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

Masses pericardiques

Un article de IRM Cardiaque par Neteditions .

<--Epaississements, points clés Autres lésions péricardiques Tumeurs péricardiques-->


Les autres catégories de pathologie péricardique à considérer sont :

Sommaire

KYSTES PLEURO-PERICARDIQUES (mésothelial)

Il s'agit de kystes congénitaux correspondant à une portion du péricarde dévié durant le développement embryologique. La paroi est mince, sans septa interne. Le contenu liquidien pauvre en proteine dicte l'aspect caractéristique en hyposignal T1 et en hypersignal T2 homogène, sans rehaussement de signal sur les séquences T1 post-gadolinium. Rarement, un contenu plus riche en protéines peut conduire à un aspect plus intense sur les images pondérées T1. La localisation est habituellement dans l'angle cardio--phrénique droit (2/3 des cas). Ils sont rarement pédonculés. Parfois la formation peut-être indiscernable d'un kyste bronchogénique ou thymique si la localisation est inhabituelle.

Image:kystepp_Bechm_T1sz.jpg Image:kystepp_Bechm_T2sz.jpg Image:kystepp_Bechm_T2.jpg

Exemple de petit kyste pleuropéricardique de l'angle cardio-phrénique droit avec aspect typique en hyposignal T1 (image de gauche) et en hypersignal T2 (séquence STIR, à droite)

Patiente de 56 ans souffrant de douleurs épigastriques inexpliquées depuis 4 ans.

Au scanner (image de gauche) : image kystique arrondie à parois minces située en avant du lobe gauche du foie.

L'IRM pondérée T2 en coupe frontale (image de droite) montre un volumineux kyste en hypersignal homogène sans septation interne

Image:Kyste_pleuto_peric_my_young.jpg

AGENESIE DU PERICARDE

L'agénésie péricardique, affection congénitale très rare, partielle (plutot à gauche) ou totale, entrainant volontier une lévorotation du cœur et pouvant se réveler par des symptômes liés au phénomène de hernie ou de protrusion cardiaque hors du sac péricardique (par exemple manifestations angineuses liées à la compression d'une artère coronaire - cf: Rusk 1999 [1]). Le signe principal est l'interruption nette du liséré péricardique (cf: Axel 2004 [2])

LESIONS TRAUMATIQUES DU PERICARDE

Avec ou sans effraction thoraciques, elles s'accompagnent généralement d'hémopéricarde et sont exceptionnellement du ressort de l'IRM compte tenu du contexte d'urgence qui conduit plutot à réaliser un scanner thoracique.

Exemples de lésions cardiaques internes causées par des cathéters

Les cathéters centraux sont souvent la cause de formations thrombotiques dans l'oreillette droite. Poussés trop loin, ils peuvent entrainer des LESIONS DE FRICTION comme on peut le voir dans l'illustration ci-dessous. Dans cet exemple, la lésion pariétale de l'OD a été découverte lors du bilan étiologique d'un épanchement péricardique. L'extrémité d'un cathéter de dérivation ventriculo-atrial (implanté en raison d'une malformation de Chiari chez une patiente de 35 ans) vient ici frotter le fond de l'OD et entraine une abondante extrasystolie ventriculaire (compliquant fortement l'examen IRM).

Image:kihal_statique.jpg
Décollement péricardique de 10 mm (flèche) avec épaississement de la paroi externe de l'OD Renflement de la paroi de l'OD de 13 mm en avant de la valve d'Eustache' Ce renflement correspondant à un cal fibreux induit par lésion de frottement se prolonge par le cathéter Cathéter se terminant en battant de cloche contre la paroi de l'OD

Exemples de lésions cardiaques internes causées par une sonde de pacemaker

Les pacemaker et les défibrillateurs implantables restent des contre-indications classiques pour l'examen IRM mais le scanner est une excellent alternative dans ces situations difficiles où l'examen échographique et la radiographie standard ne permettent pas de conclure.

Image:perfo_cardiaque.jpg

Perforation iatrogène de l’oreillette droite, sous l’auricule, par une sonde de stimulation auriculaire implantée 3 semaines auparavant, qui remonte dans le recessus antéro-supérieur (flèche verte). Epanchement péricardique modéré en postérieur (flèche rouge). Bonne évolution après ablation chirurgicale du matériel.

DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL AVEC DES STRUCTURES PARACARDIAQUES

Scissures pleurales :

Image:scissure_pleurale_therr_web.jpg feuillet pleural remanié paracardiaque droit antérieur


<--Epaississements, points clés Tumeurs péricardiques-->