Lundi 1 mai 2017
Navigation
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

Masses pathologiques

Un article de IRM Cardiaque par Neteditions .

Masses cardiaques pathologiques/Introduction Tumeurs bénignes-->


Le coeur est un organe trop noble pour être intéressé par un processus tumoral. Citation lue dans une vieille question d'internat.

Plan du chapitre :

Les tumeurs cardio-péricardiques primitives sont rares.

Les tumeurs bénignes constituent 3/4 des tumeurs primitives. Elles sont dominées par le rabdomyome chez l'enfant et par le myxome chez l'adulte. Le caractère bénin au sens anatomopathologique doit être relativisé par les risques obstructifs et emboliques.

Différents types de sarcomes, en premier lieu desquels l'angiosarcome, constituent la quasi totalité des tumeurs primitives malignes.

Les tumeurs cardiaques secondaires sont beaucoup plus fréquentes (20 à 40 fois) mais passent généralement au second plan par rapport au problèmes liés au cancer primitif.

Outre la description anatomique (localisation, morphologie, dimensions, extension) qui permet d'orienter un éventuel geste chirurgical, l'IRM apporte des renseignements intéressants pour la caractérisation tissulaire et la vascularisation (rehaussement post-gadolinium). Après l'échographie, l'indication de l'IRM est donc cruciale dans le bilan étiologique et préthérapeutique de ces masses tumorales, excepté en cas de myxome simple évident de l'oreillette gauche (où le bilan échographique peut suffire).

L'IRM est également très utile pour éclairer ou redresser le diagnostic de multiples formes de masses pseudo-tumorales cardiaque ou péricardiques.

.

Image:quain.jpg
The anatomy of the arteries of the human body...

Quain Richard, Maclise Joseph illustrator, 1844 - Collections of the US National Library of Medicine [1]


Tumeurs primitives bénignes Tumeurs primitives malignes
Tumeurs cardiaques secondaires Masses cardiaques pseudo-tumorales
Tumeurs bénignes-->