Samedi 21 mai 2022
Navigation
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

Im ischemique

Un article de IRM Cardiaque par Neteditions .

(Différences entre les versions)
(Nouvelle page : {| class="wikitable" | width="180" align="left" |<--Cartographie de flux | width="373" align="center" |<span style="color:#1122BB; font-size: 150%;">'''IM ISCHEMIQUE'''</span> ...)
Version actuelle (9 octobre 2009 à 16:52) (modifier) (défaire)
 
(4 révisions intermédiaires masquées)
Ligne 6 : Ligne 6 :
-
== RESTRICTION A LA FERMETURE VALVULAIRE ==
+
Les fuites mitrales fonctionnelles résultent de dilatation du VG sans lésion valvulaire organique (exceptées les rares ruptures de pilier). Elles résultent essentiellement de séquelles d'infarctus inférieur. Plusieurs mécanismes géométriques sont vraisemblablement intriquées pour altérer la coaptation valvulaire : asynergie de contraction, dilatation de l'anneau valvulaire, modification de l'angle des cordages et surtout étirement cavitaire (globulisation) déplaçant les piliers vers l'apex ce qui entraine une traction sur les cordages valvulaires (inextensibles) et empêche les valves de se fermer complètement .
 +
 
 +
Outre l'importance de la régurgitation mitrale et l'index de volume systolique du VG, les mesures du diamètre de l'anneau mitral et de l'écartement entre les piliers sont des indicateurs intéressant pouvant aider à orienter vers un remplacement valvulaire mitral, une annuloplastie voire un geste correcteur sur les piliers mitraux. La taille de l'infarctus (gadolinium) et la sévérité des anomalies de contraction ont également pu conduire certaines équipes à effectuer une exclusion de la zone non viable (par plicature pariétale notamment).
 +
 
 +
== DIAMÈTRE DE L'ANNEAU MITRAL ==
 +
 
 +
Le diamètre de l'anneau mitral se mesure '''en systole''' sur une coupe 4 cavités (en s'assurant que le centrage est correct grâce à un repère petit axe). Pour Lloyd 2006 [http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16564180?ordinalpos=2&itool=EntrezSystem2.PEntrez.Pubmed.Pubmed_ResultsPanel.Pubmed_DefaultReportPanel.Pubmed_RVDocSum], un diamètre > 29 mm doit faire considérer la question d'une éventuelle annuloplastie .
 +
 
 +
== ÉCARTEMENT DES PILIERS ==
 +
 
 +
L'asynergie segmentaire post-infarctus et le remodelage géométriques qui accompagnent la dilatation du VG entrainent 1) un déplacement vers l'apex des piliers et 2) un écartement entre les piliers inféro-latéral et antéro-latéral. La distance entre les piliers chez les sujets sains ne doit pas dépasser 20 mm. En cas de cardiopathie dilatée cette distance ne doit pas dépasser 29 mm. Un écartement > 29 mm s'accompagne de régurgitation mitrale significativement plus sévère. La mesure s'effectue '''en diastole''' sur une coupe petit axe passant dans la partie centrale des piliers Lloyd 2006 [http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16564180?ordinalpos=2&itool=EntrezSystem2.PEntrez.Pubmed.Pubmed_ResultsPanel.Pubmed_DefaultReportPanel.Pubmed_RVDocSum].
 +
 
 +
== TENTING MITRAL ==
 +
 
 +
La traction des piliers et des cordages vers l'apex tire sur l'extrémité des valves et empêche leur bord libre de s'affronter ce qui entraine une déhiscence par défaut de coaptation. L'espace triangulaire ménagé entre les feuillets et le plan valvulaire défini le "tenting" qui caractérise l'insuffisance mitrale restrictive (cf: illustration ci-dessous). Les anomalies segmentaires de contraction qui résultent de l'infarctus pourraient expliquer les "tenting" asymétriques et les jets régurgitants commissuraux (Enriquez-Sarano 2009 [http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19356795?ordinalpos=1&itool=EntrezSystem2.PEntrez.Pubmed.Pubmed_ResultsPanel.Pubmed_DefaultReportPanel.Pubmed_RVDocSum]).
 +
 
 +
== EXEMPLE DE RESTRICTION A LA FERMETURE MITRALE ==
Le mécanisme de l'insuffisance mitrale ischémique correspond à une restriction à la fermeture valvulaire en systole en raison d'un déplacement vers l'apex d'un pilier (généralement le pilier inféro-latéral) suite au remodelage VG post-infarctus.
Le mécanisme de l'insuffisance mitrale ischémique correspond à une restriction à la fermeture valvulaire en systole en raison d'un déplacement vers l'apex d'un pilier (généralement le pilier inféro-latéral) suite au remodelage VG post-infarctus.
Ligne 16 : Ligne 32 :
|-
|-
| width="244" align="center" |<flvplayer width="220" height="220">http://www.irmcardiaque.com/DATA/VALVES/tenting_cap_pa.flv?source=1</flvplayer>
| width="244" align="center" |<flvplayer width="220" height="220">http://www.irmcardiaque.com/DATA/VALVES/tenting_cap_pa.flv?source=1</flvplayer>
-
| width="244" align="left" |[[Image:tenting_cap_pa_mesure.jpg]]
+
| width="244" align="center" |[[Image:tenting_cap_pa_mesure.jpg]]
| width="244" align="center" |<flvplayer width="220" height="220">http://www.irmcardiaque.com/DATA/VALVES/tenting_cap_le_pa2.flv?source=1</flvplayer>
| width="244" align="center" |<flvplayer width="220" height="220">http://www.irmcardiaque.com/DATA/VALVES/tenting_cap_le_pa2.flv?source=1</flvplayer>
|}
|}
-
 
+
''IM restrictive chez un patient de 51 ans aux antécédent d'infarctus inférieur étendu. La restriction à la fermeture valvulaire est bien identifiable sur ces coupes verticales grand axe qui laissent apparaitre un aspect typique de tenting (triangle rouge clignotant) avec défaut de coaptation systolique (le jet régurgitant est imparfaitement identifiable dans ce plan de coupe). L'infarctus intéresse tout le plancher du VG. Les piliers sont écartés de plus de 29 mm.
 +
''

Version actuelle

<--Cartographie de flux IM ISCHEMIQUE Rétrécissement mitral-->


Les fuites mitrales fonctionnelles résultent de dilatation du VG sans lésion valvulaire organique (exceptées les rares ruptures de pilier). Elles résultent essentiellement de séquelles d'infarctus inférieur. Plusieurs mécanismes géométriques sont vraisemblablement intriquées pour altérer la coaptation valvulaire : asynergie de contraction, dilatation de l'anneau valvulaire, modification de l'angle des cordages et surtout étirement cavitaire (globulisation) déplaçant les piliers vers l'apex ce qui entraine une traction sur les cordages valvulaires (inextensibles) et empêche les valves de se fermer complètement .

Outre l'importance de la régurgitation mitrale et l'index de volume systolique du VG, les mesures du diamètre de l'anneau mitral et de l'écartement entre les piliers sont des indicateurs intéressant pouvant aider à orienter vers un remplacement valvulaire mitral, une annuloplastie voire un geste correcteur sur les piliers mitraux. La taille de l'infarctus (gadolinium) et la sévérité des anomalies de contraction ont également pu conduire certaines équipes à effectuer une exclusion de la zone non viable (par plicature pariétale notamment).

Sommaire

DIAMÈTRE DE L'ANNEAU MITRAL

Le diamètre de l'anneau mitral se mesure en systole sur une coupe 4 cavités (en s'assurant que le centrage est correct grâce à un repère petit axe). Pour Lloyd 2006 [1], un diamètre > 29 mm doit faire considérer la question d'une éventuelle annuloplastie .

ÉCARTEMENT DES PILIERS

L'asynergie segmentaire post-infarctus et le remodelage géométriques qui accompagnent la dilatation du VG entrainent 1) un déplacement vers l'apex des piliers et 2) un écartement entre les piliers inféro-latéral et antéro-latéral. La distance entre les piliers chez les sujets sains ne doit pas dépasser 20 mm. En cas de cardiopathie dilatée cette distance ne doit pas dépasser 29 mm. Un écartement > 29 mm s'accompagne de régurgitation mitrale significativement plus sévère. La mesure s'effectue en diastole sur une coupe petit axe passant dans la partie centrale des piliers Lloyd 2006 [2].

TENTING MITRAL

La traction des piliers et des cordages vers l'apex tire sur l'extrémité des valves et empêche leur bord libre de s'affronter ce qui entraine une déhiscence par défaut de coaptation. L'espace triangulaire ménagé entre les feuillets et le plan valvulaire défini le "tenting" qui caractérise l'insuffisance mitrale restrictive (cf: illustration ci-dessous). Les anomalies segmentaires de contraction qui résultent de l'infarctus pourraient expliquer les "tenting" asymétriques et les jets régurgitants commissuraux (Enriquez-Sarano 2009 [3]).

EXEMPLE DE RESTRICTION A LA FERMETURE MITRALE

Le mécanisme de l'insuffisance mitrale ischémique correspond à une restriction à la fermeture valvulaire en systole en raison d'un déplacement vers l'apex d'un pilier (généralement le pilier inféro-latéral) suite au remodelage VG post-infarctus.

Image:tenting_cap_vga_le_220.jpg
Image:tenting_cap_pa_mesure.jpg

IM restrictive chez un patient de 51 ans aux antécédent d'infarctus inférieur étendu. La restriction à la fermeture valvulaire est bien identifiable sur ces coupes verticales grand axe qui laissent apparaitre un aspect typique de tenting (triangle rouge clignotant) avec défaut de coaptation systolique (le jet régurgitant est imparfaitement identifiable dans ce plan de coupe). L'infarctus intéresse tout le plancher du VG. Les piliers sont écartés de plus de 29 mm.


<--Cartographie de flux Rétrécissement mitral-->