Lundi 22 janvier 2018
Navigation
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

IDM apical

Un article de IRM Cardiaque par Neteditions .

<--IDM_diagonales Infarctus/Territoire apical IDM_Cx_sous_endo-->


Artère IVA distale

Image:idmapex_vaut_vga_le.jpg Image:idmapex_vaut_4c_le.jpg

L’identification d’un petit infarctus apical peut-être difficile en raison de la minceur et de la fréquente hypokinésie relative naturelle de la paroi apicale (l’anneau mitrale à la base du cœur descend vers l’avant beaucoup plus que l’apex ne remonte vers l’arrière, lors du mouvement ‘accordéon’ de rapprochement base-pointe en systole). Chez ce patient de 47 ans, ayant présenté un tableau suspect de syndrome coronaire aigu, le diagnostic de nécrose apicale (environ 15 mm de diamètre) a été retenu en raison de la petite dyskinésie apicale bien visible sur l’incidence vertical grand axe (à gauche) mais non retrouvée en coupe ‘4 cavités’ (en raison d’un petit décalage de niveau lié aux fluctuation de positionnement du thorax lors des apnées successives). L’hypersignal post-gadolinium bien visible sur les deux incidences (flèches) constitue également un argument fort en faveur du diagnostic.


<--IDM_diagonales IDM_Cx_sous_endo-->