Lundi 26 juin 2017
Navigation
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

HTAP

Un article de IRM Cardiaque par Neteditions .

<--Rétrécissement mitral Valvulopathies/HTAP Insuffisance aortique-->


Signes indirects d'Hypertension Artérielle Pulmonaire

Nous avons vu que la PAP systolique ne peut pas être estimée de manière fiable grâce à la cartographie de flux sur la fuite tricuspide, contrairement à l'écho-doppler. La mesure des vitesses dans l'artère pulmonaire permet cependant d'estimer la PAP moyenne car si la vitesse moyenne dans l'AP est inférieure à 12 cm/s, alors la PAP moyenne est > 25 mmHg (Sanz 2007 [1]).

Les stigmates indirects d'HTAP sont constitués par la dilatation de l'artère pulmonaire et du VD, l'hypertrophie des parois ventriculaires droites et le mouvement paradoxal du septum interventriculaire.

HTAP primitive avec distension majeur de l'artère pulmonaire, flux lent tournoyant dans le tronc de l'AP et septum paradoxal. Le septum paradoxal se caractérise par un déplacement anormal vers le VD en systole suivi d'un brusque ressaut vers le VG. En coupe petit axe, aspect similaire de bombement septal vers l'avant puis d'un recul avec aplatissement brièvement convexe vers le VG en début de diastole.
Image:htap__wurm_es.jpg

Signes indirects d’HTAP chez un patient de 47 ans, sans indice étiologique décelable (pas d’antécédent d’embolie pulmonaire connue, ni de signe de shunt : Qp/Qs =1 et intégrité de la cloison inter-auriculaire, pas de RVPA). Le tronc de l’artère pulmonaire est dilaté à 32 mm et les parois du VD sont hypertrophiées à 10 mm en diastole (têtes de flèches rouges). Il existe un mouvement septal paradoxal net.

<--Rétrecissement mitral Insuffisance aortique-->