Samedi 21 mai 2022
Navigation
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

HTA

Un article de IRM Cardiaque par Neteditions .

<--HVG du sportif CARDIOPATHIES HYPERTROPHIQUES DE L'HTA CMH asymétriques-->

L

Image:hvg_hta_schm_4c.jpg
Prévalence des hypersignaux tardifs dans les CMH
Auteur [ref] Prévalence (%) Etendue (%) La mise en évidence de plages d'hypersignal tardif dans les CMH constitue un apport essentiel de l'IRM dans l'exploration de ces affections.

Le tableau ci-contre résume la prévalence de ces hypersignaux qui sont retrouvés dans une grande majorité de cas (de l'ordre de 7 à 8 fois sur 10), pouvant occuper jusqu'à 48% de la masse myocardique.

Ils prédominent dans les zones où l'hypertrophie est la plus importante et où les remaniement fibreux histologiques avec désorganisation myofibrillaire sont les plus marquées.

Bogaert 2003 [1] 64 % (7/11) nd
Choudhury 2002 [2] 81 % (17/21) 8 ± 9%
Moon 2003 [3] 79 % (42/53) 11%
Motoyasu 2008 [4] 77 % (13/17) (selon FEVG & PFR)
Kwon 2008 [[5] 57 % (39/66) (selon TV Holter)
Debl 2006 [6] 73 % (16/22) 8.6 ± 7.4%


<--HVG du sportif CMH asymétriques-->