Mardi 27 juin 2017
Navigation
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

Ft VG segmentaire

Un article de IRM Cardiaque par Neteditions .

<--Normes pour le VG Quantification de la contraction segmentaire Remplissage VG-->


Les principes généraux pour l'appréciation qualitative ou semi-quantitative de la contraction segmentaire du VG ont été indiqués précédemment.

Sommaire

Epaississement pariétal segmentaire

La mesure de l’épaisseur segmentaire s’effectue à partir des contours endocardiques et épicardique, généralement sur les coupes petit axe. La méthode du center-line (illustrée ci-dessous) est classiquement utilisée pour tracer les segments (cordes) perpendiculaires aux rebords endocardiques et épicardiques, permettant de déterminer les épaisseurs pariétales, ainsi que l'épaississement régional. Cette méthode décrite par Bolson (cf: Sheehan 1986 [1]) permet ainsi de mesurer de manière absolue les épaisseurs de paroi (entre endocarde et épicarde) et donc l'épaississement systolique segmentaire ainsi que le raccourcissement endocardique segmentaire ; elle a l'avantage ne pas reposer sur un point de référence central (barycentre) mais ne résout pas le problème délicat de translation ou de rotation éventuelle entre contour diastolique et systolique.

Exemple de détermination de l’épaisseur et de l’épaississement systolique segmentaire dans une coupe petit axe médio-ventriculaire chez une patiente présentant une cardiomyopathie hypertrophique septale asymétrique.

image:CMH_contours_diastole_web.jpg image:CMH_contours_systole_web.jpg
Coupe petit axe médio-ventriculaire Contours diastoliques Contours systoliques

Cartes polaires d'épaisseur diastolique et d'épaississement systoliques (images paramétriques) obtenues à partir de 5 coupes petit axe jointives chez cette patiente.

image:epaisseur_web.jpg image:epaississement_web.jpg
Coupe 4 cavités de la même patiente Carte de l'épaisseur diastolique Carte de l'épaississement systolique

On remarque sur cet exemple que les territoires septaux hypertrophiés (en bleu sur la carte d'épaisseur) sont également ceux qui présentent le moins bon épaississement systolique (en rouge sur la carte d'épaississement) ce qui traduit les conséquences fonctionnelles néfastes de la cardiomyopathie, avec perte régionale de la fonction systolique.

Raccourcissement endocardique segmentaire

Le raccourcissement segmentaire correspond au rapprochement de l'endocarde vers le centre du VG. Il traduit la contractilité régionale efficace, c'est à dire contribuant à l'ejection systolique du sang. Raccourcissement endocardique et épaisissement pariétal sont fortement corrélés mais quelques discordances peuvent apparaitre en présence d'une dysfonction systolique se manifestant sous forme de perte de l'épaississement systolique tandis qu'il persiste malgré tout un certain degré de raccourcissement segmentaire dans ce territoire, en raison d'un mouvement d'entrainement passif par les régions bordantes.

image:contractilite_web.jpg image:courbe_contractilite_web.jpg Carte polaire du raccourcissement segmentaire (à gauche)

Au milieu, figure la courbe du raccourcissement segmentaire correspondant à la coupe illustrée dans la section précédente chez la patiente présentant une cardiomyopathie hypertrophique septale.

Comme pour l'épaississement segmentaire (ci-dessus), on observe un défaut de raccourcissement endocardique localisé dans le territoire septal hypertrophié (couleurs rouges sur la carte polaire).

Exemples d'analyse segmentaire post-infarctus

Infarctus antérieur

image:contour_D_mat.jpg image:contour_S_mat.jpg
image:map_ep_mat.jpg image:map_thck_mat.jpg


Infarctus inférieur

image:sin_psir_vga.jpg image:sin_contours_vga.jpg
image:sin_psir_pa.jpg image:sin_contours_pa.jpg


<--Normes pour le VG Remplissage VG-->