Dimanche 23 janvier 2022
Navigation
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

Exemple de péricardite constrictive pseudotumorale

Un article de IRM Cardiaque par Neteditions .

Patient de 54 ans, aux antécedents de myopéricardite il y a plus de 10 ans, présentant une polyarthrite rhumatoïde sévère, invalidante. L’échocardiographie avant traitement anti-TNF a montré une masse pathologique postéro-inférieure VG

Image:schmitz_es.jpg Image:schmitz_stir.jpg Image:schmitz_gado.jpg
ECHO DE SPIN T1

Structure péricardique ovoïde inféro-latéro-basale de 3 cm de grand axe, en hyposignal T1

STIR - T2'

La masse apparait en hyposignal T2

GRE-IR POST-GADO

Rehaussement de signal périphérique autours de la pseudo-tumeur péricardique latéro-basale

CINE SSFP TEMPS REEL

Ecrasement du septum vers la gauche en début d'inspiration signant la constriction péricardique

Scanner sans injection iodée

Pile axiale native Reconstruction petit axe' MIP

Les vues scanographiques révèlent une importante ceinture de calcifications qui cercle les sillons auriculo-ventriculaires droit et gauche avec présence d'une masse de densité tissulaire striée de clous calcaires en inféro-latéro-basal correspondant à la pseudo-tumeur visualisée en IRM.

Cet exemple illustre encore la supériorité du scanner pour identifier les calcifications car l'aspect en hyposignal dans toutes les pondérations en IRM est également compatible avec un tissu fibreux à T1 long et à T2 court.