Samedi 15 décembre 2018
Navigation
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

Dimensions VG

Un article de IRM Cardiaque par Neteditions .

Version du 10 novembre 2010 Ă  15:31 par Philippe (Discuter | Contributions)
(diff) ← Version prĂ©cĂ©dente | voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller Ă  : Navigation, Rechercher
<--Conditions de mesure du VG Méthodes de mesure du ventricule gauche Volumétrie en petit axe-->


Sommaire

Dimensions de base du ventricule gauche

La maniĂšre la plus simple pour quantifier le ventricule gauche consiste - comme en Ă©chocardiographie - Ă  mesurer en diastole, Ă  partir d'une incidence '4 cavitĂ©s' :

- l'épaisseur des parois, typiquement la portion médiane du septum. L'épaisseur diastolique normale est de 10 à 11 mm. Au-delà de 12 mm on parle d'hypertrophie pariétale.

- le diamÚtre du ventricule gauche, en dessous des valves mitrales. Le diamÚtre VG est typiquement de l'ordre de 50 mm. Au-delà de 56 mm pour un patient de corpulence normale, on doit considérer qu'il existe une dilatation du VG.

Image:mesures_echo_220.jpg Image:DiamĂštre_VG_450.jpg

Notons que la cavité VG en coupe petit axe n'est pas ronde mais est légÚrement elliptique avec un diamÚtre vertical plus grand que le diamÚtre transverse (un diamÚtre vertical de 60 mm s'inscrit dans les limites de la normale).

Image:sib_ovale_vga3.jpg Image:sib_ovale_4c3.jpg DiamĂštre diastolique du VG :

Vertical : 53 mm
Horizontal : 42 mm

Image:sib_ovale_pa3.jpg Image:sib_contours.jpg


DĂ©termination des volumes ventriculaires gauches

En principe, sauf exception, un rapport d'examen IRM cardiaque ne devrait pas ĂȘtre rendu sans quantification des volumes ventriculaires gauches. Deux mĂ©thodes sont disponibles :

- La mĂ©thode planaire 2D 'grand axe' prĂ©sentĂ©e ci-dessous. Elle utilise des coupes 'grand axe', est facile et rapide Ă  rĂ©aliser mais son inconvĂ©nient est d'ĂȘtre trĂšs approximative.
- La méthode 3D, présentée page suivante, utilise une pile de coupes (généralement petit axe) couvrant la cavité ventriculaire Sa réalisation est plus contraignante au niveau de l'acquisition et du traitement des données mais elle est beaucoup plus précise.

MĂ©thode Planaire 2D 'grand axe'

Elle procĂšde de coupes grand axe (verticale grand axe et/ou '4cavitĂ©s'). Deux principes de quantification peuvent ĂȘtre utilisĂ©s : surface-longueur et mĂ©thode des disque de Simpson

MĂ©thode 2D 'surface-longueur'

La mĂ©thode surface-longueur (acronyme ALEF pour Area-Length Ejection Fraction) repose sur un modĂšle gĂ©omĂ©trique. Le ventricule gauche est assimilĂ© Ă  une ellipsoĂŻde de rĂ©volution. Le volume de cette figure est donnĂ© par : V = (8.SA.SB) / (3.Pi.L), avec SA, SB les surface des ellipses en coupes '4 cavitĂ©s' et en coupe 'vertical grand axe' et L le grand axe.

Cette opĂ©ration est effectuĂ©e en diastole (VD) et en systole (VS) pour calculer la fraction d'Ă©jection du ventricule gauche (FEVG) : FEVG = (VD-VS)/VD (N>55-60%)

Image:Surface-longuer_390.jpg La coupe verticale grand axe est representée en rouge. La cavité VG y est assimilée à une premiÚre ellipse. La coupe '4cavités' est representée en orange et la cavité VG y est assimilée à une deuxiÚme ellipse.

Pour déterminer le volume de la cavité VG, pour chacune de ces coupe, on trace le contour endocardique.

Le logiciel détermine la surface et le grand axe de ce contour. A partir de ces valeurs, le volume V est calculé avec la formule ci-contre.

Les surfaces SA et SB sont utilisées si deux plans de coupe grand axe perpendiculaires ont été réalisés.

Si un plan de coupe seulement est disponible, on considĂšre alors que SB=SA (technique monoplan).

Cette mĂ©thode est trĂšs pratique et sa mise en oeuvre est rapide. Une seule sĂ©quence cinĂ© grand axe et deux tracĂ©s de contours seulement sont nĂ©cessaires (un contour en diastole et un contour en systole). Il faut toutefois insister sur le caractĂšre trĂšs approximatif de cette estimation du volume VG. Une nette surestimation des volumes est ainsi obtenue comparativement Ă  la mĂ©thode de rĂ©fĂ©rence 3D (voir infra). Le recours Ă  cette technique facile doit donc ĂȘtre parcimonieux et doit rester strictement rĂ©servĂ© aux situations oĂč le VG prĂ©sente une gĂ©omĂ©trie harmonieuse, sans dĂ©formation anĂ©vrysmale, ni anomalie de la contraction segmentaire. Cette mĂ©thode n'est donc pas adaptĂ©e aux cardiopathies ischĂ©miques.

Image:Surface-longueur_506_220.jpg Mise en oeuvre de la méthode 'surface-longueur'.

Les piliers sont exclus du contours (c'est à dire qu'il sont inclus dans la cavité VG).

MĂ©thode 2D utilisant une pile de disques selon Simpson

Une alternative Ă  la mĂ©thode 'surface-longueur' consiste Ă  recourir Ă  la mĂ©thode des disques de Simpson Ă  partir de coupes grand axe. Ce principe - explicitĂ© sur le graphique ci-dessous - se rapproche mieux de la rĂ©alitĂ© car il ne suppose pas que la forme du VG ressemble Ă  une ellipse dans son grand axe. Comme pour le prĂ©cĂ©dent, ce modĂšle peut ĂȘtre appliquĂ© en monoplan ou en biplan (considĂ©rant alors des disques superposĂ©s ovales - respectant mieux la vĂ©ritable gĂ©omĂ©trie du VG - et non pas des cercles ronds). Cette approche restent toutefois moins prĂ©cise que la mĂ©thode 3D, basĂ©e sur une pile de coupes petit axe rĂ©ellement acquises et non pas 'calculĂ©es' comme ici.

Image:Simpson_fron_long_axis_410.jpg Image:Echo_simpson_h240.jpg
La méthode des disque de Simpson découpe la cavité VG en une pile de disques jointifs depuis la base jusqu'à la base. Chacune de ces pseudo-coupes, perpendiculaire au grand axe, est définie par sa surface. La surface est decrite par un cercle dans le cas monoplan et par une ellipse dans le cas bipla). La somme des ces surface élementaires multipliée par l'espace entre chaque disque correspond au volume. Illustration de la méthode des disque (monoplan) à partir d'images échocardiographiques. Les disques sont 'calculés' par le logiciel de traitement, perpendiculairement au grand axe du VG.


<--Conditions de mesure du VG Volumétrie en petit axe-->