Mardi 27 juin 2017
Navigation
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

Congenital adulte

Un article de IRM Cardiaque par Neteditions .

<--Accueil CARDIOPATHIES CONGÉNITALES CHEZ L'ADULTE Anévrysme du septum auriculaire-->


L'incidence des cardiopathie congénitales est de 8 pour 1000 (Rey, 2009, AMC, 174, 7-13) et actuellement 70 à 80% des patients atteignent l'âge adulte (Iserin, Cardinale 2007, 19 (4), 29-34). L'acronyme anglo-saxon qui désigne cette situation est GUCH (grown up congenital heart disease). Cette prévalence croissante et les difficultés spécifiques à ces pathologies, regroupant des situations très variées, notamment post-opératoires ont conduit à proposer des structures spécifiques pour le suivi de ces patients [1].

Les cardiopathies congénitales découvertes à l'âge adulte correspondent essentiellement aux shunts gauche-droite. Il s'agit principalement de petites CIV de type maladie de Roger et de communications inter-auriculaires.

Les cardiopathies congénitales opérées (Almange, AMC 2009, 174, 14-20) sont dominées par les fermetures de CIA, de CIV ou de canal artériel, la coarctation aortique, les sténoses aortiques ou pulmonaires. Les deux principales pathologies où la réparation chirurgicale est plus complexe et dont le suivi IRM est particulièrement intéressant sont la tétralogie de Fallot (VD et voie d'éjection droite) et la transposition des gros vaisseaux (Mustard-Senning), auxquelles il faut adjoindre les malformations complexes, opérées ou non, par exemple l'atrésie pulmonaire à septum ouvert.

L'échocardiographie constitue naturellement l'examen de première intention dans ce cadre mais l'IRM peut rendre de grands services en raison des limites d'échogénicité rencontrées chez les adultes. Les principales pathologies rencontrées chez l'adulte seront abordées dans ce chapitre qui évoquera également certaines observations ponctuelles de cardiopédiatrie. L'analyse de la voie droite, notamment des volumes du ventricule droite et des flux constituent une force de l'IRM.

PLAN DU CHAPITRE :

Anévrysme du septum auriculaire, FOP

Communications inter-auriculaires
CIA ostium secundum
Sinus venosus
CIA du sinus coronaire
(CIA ostium primum (CAV))

Communications inter-ventriculaires

Canal artériel persistant

Retours veineux anormaux
Veine cave supérieure gauche
Continuité azygos
Retour veineux pulmonaire anormal partiel, total
Agénésie des veines pulmonaires

Anomalies des artères pulmonaires
Agénésie d'une artère pulmonaire
Dilatation idiopathique AP
AP retro-tachéale

Anomalies des arcs aortiques
Arteria lusoria
Double arc aortique
Arc gauche avec sous clavière droite aberrante
Arc droit avec sous clavière gauche aberrante
Arc droit / Aorte en mirroir, Aorte cervicale
Compressions vasculaires

Rétrécissement aortique congénital

Cardiopathies cyanogènes & complexes
Tétralogie de Fallot
Atrésie pulmonaire à septum ouvert
Transposition des gros vaisseaux
Intervention de Senning
Transposition corrigée des gros vaisseaux
Atrésie tricuspide
Intervention de Fontan
Maladie d'Ebstein
Ventricule droit à double issue

Image:Scarpa_341_530.jpg
SCARPA, Antonio

Tabulae neurologicae, Edition B. Comini, 1794
BIUM, Université Paris Descartes, [2]


<--Accueil Anévrysme du septum auriculaire-->