Samedi 19 aoűt 2017
Navigation
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

Coarctation aortique

Un article de IRM Cardiaque par Neteditions .

Aller Ă  : Navigation, Rechercher
<--Dissection aortique type 3 Coarctations aortiques Coarctation aortique (2)-->


La coarctation aortique représente environ 7% des cardiopathies congénitales.

Image:croquis_bk_coarct_pre_204_300.jpg Image:croquis_bk_coarct_post_216_300.jpg Deux types principaux de coarctation aortique sont classiquement dĂ©crits :

1) préductal (en amont de l'isthme où se situe le ligament artériel). Cette variété rare est généralement symptomatique précocement, chez le nouveau-né ou le nourrisson (croquis de gauche), et

2) post-ductal (forme commune), en aval du ligament artériel, généralement silencieux jusqu'à l'adolescence ou l'âge adulte où ils entrainent des signes d'hypertension artérielle (croquis de droite).

(Schémas extraits de Kastler 2001 [1] )

La prĂ©sentation clinique est très diffĂ©rente selon l'âge. Chez le nouveau nĂ© (le diagnostic Ă©tant souvent effectuĂ© par Ă©chographie antĂ©natale), les symptomes qui se manifestent Ă  la fermeture du canal artĂ©riel (vers le 8ème-10ème jours) lorsque le ventricule gauche n'est pas adaptĂ© sont constituĂ©s par des manifestations de dĂ©faillance cardiaque gauche. Chez le grand enfant ou l'adulte le diagnostic est Ă©voquĂ© par la combinaison : HTA, disparition des pouls fĂ©moraux (gradient de pression entre les membres supĂ©rieurs et infĂ©rieurs), souffle systolique interscapulaire.

Coarctation aortique pré-ductale

Image:coarct_flajo_isthme.jpg

Sténose aortique congénitale chez un jeune garçon de 10 ans (ciné à droite), qui présente également une coarctation modérée de la crosse aortique, localisée entre l’origine de la carotide primitive gauche et la sous clavière gauche (forme préductale peu fréquente – flèche). Le vide de signal systolique signe l’accélération pathologique des vitesses.

Coarctation isthmique

Il s'agit d'un rétrécissement de calibre siégeant dans la région isthmique, au pied de la sous clavière gauche, généralement court, voire en diaphragme.

Coarctation isthmique typique avec lusoria et hypertrophie caractéristique du réseau collatéral des artères intercostales et mammaires.

Outre la visualisation de la sténose isthmique, l'examen IRM doit préciser plusieurs éléments en vue de l'orientation thérapeutique:
- Calibre de l'aorte sus stricturale (chercher une hypoplasie de l'arche), diamètre et longueur de la zone de coarctation, distance avec le pied de la sous clavière gauche et diamètre de l'aorte descendante sous stricturale (pour le choix éventuel d'un ballon en cas de traitement par angioplastie).
- Estimation du gradient de pression trans-sténotique par cartographie de flux (cf: Didier 2006 [2]) (selon une approche 'through plane' ou 'in-plane' cf: vitesse d'aliasing).
- Recherche d'une bicuspidie aortique ou d'un obstacle sous aortique.
- Évaluation de la fonction et de la masse ventriculaire gauche.
- Évaluation de la circulation collatérale.

Jet systolique de perte de signal

Image:Coarct_ao_enga.jpg L'image A de ciné IRM en écho de gradient montre un jet systolique de perte de signal traduisant l'accélération pathologique du flux au niveau et en aval de la zone de sténose (flèches rouges). Cette perte de signal peut également apparaitre sur les partitions élémentaires d'angio-IRM avec gadolinium (B & C) mais n'est plus visible sur la projection MIP globale (D) en raison d'effets de moyennage.

Image:Coarct_ao_sime.jpg Autre exemple de perte de signal systolique bien identifiable en aval de la coarctation sur les partitions élémentaires d'angio-IRM (flèches).

Circulation collatérale hypertrophiée

Image:croquis_bk_coarct_colat_246_300.jpg Image:Coarct_ao_schm.jpg Les multiples voies de circulation collatérale se développant en cas de coarctation aortique (cf: croquis de gauche ([3]), n'apparaissent pas nettement sur les coupes ciné (au milieu) mais nécessitent des projection MIP d'angio-IRM avec injection de gadolinium comme on peut le voir à droite, où est bien visible l'hypertophie des artères mammaires (flèche rouge) et intercostales (flèche verte)


<--Dissection aortique type 3 Coarctation aortique (2)-->