Mardi 27 juin 2017
Navigation
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

Canal arteriel

Un article de IRM Cardiaque par Neteditions .

<--CIV (2) CANAL ARTERIEL PERSISTANT Veine cave supérieure gauche-->


Sommaire

Canal artériel chez le nourisson

La persistance d'un canal artériel perméable chez le nourisson peut etre une pathologie à part entière mais peut aussi parfois constituer une situation salutaire lorsque la circulation pulmonaire est insuffisante comme en cas de tétralogie de Fallot sévère ou en cas d'atrésie pulmonaire.

Image:canal_maet408_.jpg Image:canal_flow_void_aim324.jpg
Canal artériel perméable (flèches) chez un nourrisson de 6 mois présentant une atrésie pulmonaire (écho de spin à gauche, écho de gradient au milieu). La géométrie volontiers tortueuse du canal artériel peut rendre le diagnostic difficile et il faut savoir se laisser orienter par l'aspect caractéristique de perte de signal dans l'AP, en regard de l'anastomose distale du canal.
Image:canal_maet490.jpg Petit canal artériel court de 5 mm de diamètre (flèche), tendu transversalement entre la crosse aortique et le bord droit du tronc pulmonaire.

L'artère pulmonaire est dilatée avec perte de signal prédominant en systole, traduisant les turbulences du jet de shunt (astérisque).


Canal artériel persistant chez le grand enfant et l'adulte

Image:canal_helm_sz.jpg Image:canal_helm_cx.jpg
Image:canal_helm_n.jpg Patient de 14 ans avec ventricule unique, malposition des gros vaisseaux, atrésie pulmonaire.

Antécédents de Rashkind et d’anastomose bicavo-pulmonaire fenestrée dans l’OD.

(cf: voir également au chapitre CIV)

Le canal artériel de 11 mm de diamètre, naissant sous la concavité de la crose aortique, comporte une portion diverticulaire borgne assez large « en crochet » et s’abouche vers le bas au toit de l’AP par un orifice de 8 mm avec jet de perte de signal (tètes de flèche).

Quantification du shunt

Petit canal artériel persistant, mis en évidence par écho-doppler chez une jeune patiente de 32 ans hospitalisée pour foyer infectieux pulmonaire avec à la radiographie thoracique aspect de grosse artère pulmonaire. Le canal, naissant de la concavité de l'isthme aortique mesure environ 15 mm de long x 4 mm de diamètre et se jette dans le toit du tronc pulmonaire qui est dilaté à 32 mm (cf: jet de perte de signal systolo-diastolique, presque continu).

Image:circuit_canal_233.jpg La quantification du shunt n'est pas aisée en mesurant directement le flux dans le canal artériel en raison de sa géométrie et de sa petite taille. Pour estimer le shunt on mesure ici :

- le flux circulant dans les poumons = somme du flux dans l'APD (50 ml) + flux dans l'APG (40 ml), soit 90 ml (ce flux correspond également au débit dans le coeur gauche, qui se retrouve au niveau de la racine de l'aorte).

- le flux circulant dans le circuit systémique. Ce débit ne peut pas être mesuré directement dans l'aorte en raison de la dispersion du flux vers les TSA en amont du canal artériel, mais il se retrouve - en l'absence d'autre shunt - au niveau du tronc de l'AP. Il est ici de 75 ml.

Chez cette patiente, le rapport de shunt est donc relativement modeste à 90/75, soit 1.2. Pourtant l'artère pulmonaire est dilatée à 32 mm (conséquence d'une lésion de jet dans l'AP) et la PAP systolique est mesurée à 40 mmHg en écho-doppler, ce qui est tout de même en faveur d'un retentissement hémodynamique significatif de ce petit canal artériel perméable.

Canal artériel vieilli

Image:canal_vieilli320.jpg Canal artériel vieilli chez une patiente de 75 ans.

La communication entre la concavité de la crosse aortique et le toit de l'artère pulmonaire se résume ici à un petit orifice très court, sans véritable canal intermédiaire (flèches). La'értère pulmonaire est trés dilatée et il existe un jet caractéristique de perte de signal (astérisque) traduisant le jet continu de shunt.

A ce stade évolué, l'HTAP est sévère.

<--CIV (2) Veine cave supérieure gauche-->