Dimanche 3 juillet 2022
Navigation
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

CMObis

Un article de IRM Cardiaque par Neteditions .

(Différences entre les versions)
Ligne 16 : Ligne 16 :
| width="244" align="center" |<flvplayer width="220" " height="220">http://www.irmcardiaque.com/DATA/Cardiomyopathies/metC.flv?source=1</flvplayer>
| width="244" align="center" |<flvplayer width="220" " height="220">http://www.irmcardiaque.com/DATA/Cardiomyopathies/metC.flv?source=1</flvplayer>
|}
|}
-
''Bilan de CMH asymétrique chez un patient de 23 ans. L'hypertrophie est relativement localisée aux portions basales et médianes du septum et de la paroi antérieure où l'épaisseur atteint 20 mm maxi. La masse VG est calculée à 124 g/m2. La présence d'un fin jet fugace de perte de signal systolique sous aortique (ciné '4 cavités' à gauche) est en faveur d'une obstruction dynamique à l'éjection.''
+
''Bilan de CMH asymétrique chez un patient de 23 ans. Ciné en écho de gradient FISP. L'hypertrophie est relativement localisée aux portions basales et médianes du septum et de la paroi antérieure où l'épaisseur atteint 20 mm maxi. La masse VG est calculée à 124 g/m2. La présence d'un fin jet fugace de perte de signal systolique sous aortique (ciné '4 cavités' à gauche) est en faveur d'une obstruction dynamique à l'éjection.''
Ligne 25 : Ligne 25 :
| width="183" align="center" |[[Image:CMH_Gedik_le_psir.jpg]]
| width="183" align="center" |[[Image:CMH_Gedik_le_psir.jpg]]
|}
|}
-
''CMH chez un patient de 56 ans. Acquisitions de qualité suboptimale, réalisées en respiration libre car le patient ne parvenait pas à tenir les apnées. L'hypertrophie prédomine nettement au septum et à l'apex où les plages d'hypersignal post-gadolinium sont observées (flèches), épargnant les parois latérales et inférieures. Une accélération du jet systolique sous aortique est visible ici sous forme de deux lignes parallèles de renforcement et de perte de signal entre le septum basal hypertrophié et la grande valve mitrale.''
+
''CMH chez un patient de 56 ans. Ciné SSFP. Acquisitions de qualité suboptimale, réalisées en respiration libre car le patient ne parvenait pas à tenir les apnées. L'hypertrophie prédomine nettement au septum et à l'apex où les plages d'hypersignal post-gadolinium sont observées (flèches), épargnant les parois latérales et inférieures. Une accélération du jet systolique sous aortique est visible ici sous forme de deux lignes parallèles de renforcement et de perte de signal entre le septum basal hypertrophié et la grande valve mitrale.''

Version du 21 mars 2008 à 13:56

<--CMH asymétrique non obstructive CMH ASYMÉTRIQUE OBSTRUCTIVE CMH obstructive (suite)-->

Autres exemples de CMH asymétriques avec obstruction attestée par un jet de perte de signal systolique sous aortique.

Image:met_4c.jpg Image:met_vga.jpg Image:met_pa.jpg

Bilan de CMH asymétrique chez un patient de 23 ans. Ciné en écho de gradient FISP. L'hypertrophie est relativement localisée aux portions basales et médianes du septum et de la paroi antérieure où l'épaisseur atteint 20 mm maxi. La masse VG est calculée à 124 g/m2. La présence d'un fin jet fugace de perte de signal systolique sous aortique (ciné '4 cavités' à gauche) est en faveur d'une obstruction dynamique à l'éjection.


Image:CMH_Gedik_tse_tx.jpg Image:CMH_Gedik_le_psir.jpg

CMH chez un patient de 56 ans. Ciné SSFP. Acquisitions de qualité suboptimale, réalisées en respiration libre car le patient ne parvenait pas à tenir les apnées. L'hypertrophie prédomine nettement au septum et à l'apex où les plages d'hypersignal post-gadolinium sont observées (flèches), épargnant les parois latérales et inférieures. Une accélération du jet systolique sous aortique est visible ici sous forme de deux lignes parallèles de renforcement et de perte de signal entre le septum basal hypertrophié et la grande valve mitrale.


<--CMH asymétrique non obstructive CMH obstructive (suite)-->