Mardi 25 janvier 2022
Navigation
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

CIA3

Un article de IRM Cardiaque par Neteditions .

<--CIA ostium secundum (4) Communication inter-auriculaire : CIA ostium secundum (5) CIA ostium secundum (6)-->


Mesure du defect par cartographie de flux

Image:cia_finan_mesure.jpg

CIA ostium secundum avec defect arrondi de 13 mm de diamètre excentré vers le haut et vers l’avant ne laissant pas persister ici de berge septale sous la racine aortique. L’encodage en vitesse est appliqué ici en antéro-postérieur avec une vitesse d’aliasing à 1 m/s. La bonne visualisation des lignes de flux avec ce mode d’imagerie permet de délimiter les contours du defect et de le mesurer avec une bonne précision (Beerbaum 2003 [1] ).

Orifice en ellipse avec Qp/Ps < 2

Noter la complémentarité entre l'imagerie 'module' (coupe sagittale, à gauche) et l'imagerie de phase.

L'image module visualise le defect tandis que l'imagerie de phase (en coupes sagittales et axiales ici), visualise le jet de shunt.

Image:cia_hoffar_repere.jpg Image:cia_hoffar_defect.jpg

Patiente de 75 ans présentant une petite CIA ostium secundum avec defect en ellipse de 10 x 18 mm de diamètre, accolé sous la racine aortique, sans berge septale antérieure ni supérieure. Les cinés en cartographie de flux permettent de repérer l’orientation du jet de shunt et l’orifice de CIA. Une acquisition perpendiculaire à la zone d’origine du shunt (lignes pointillées en marron sur l’image de gauche) permet de planimétrer au mieux l’orifice de CIA (image de doite). La rapport Qp/Qs était ici < 2 (90 ml /54 ml) avec une AP modérément dilatée à 30 mm.

<--CIA ostium secundum (4) CIA ostium secundum (6)-->